Eric-Emmanuel Schmitt - Lorsque j'étais une oeuvre d'art





Pour recevoir chaque résumé de fiche par e-mail, dès sa publication, allez sur livres-et-lectures.com

Eric-Emmanuel Schmitt - Lorsque j'étais une oeuvre d'art

 

Date de la note : 5 décembre 2006
Étrange roman ! Tout l'art, toute la sensibilité subtile de EES sont au rendez-vous. Et pourtant la mayonnaise reste liquide. Tout est si invraisemblable, si excessif vers le bas et vers le haut que rien ne résiste.

Bien sûr, le livre est parcouru de moments jubilatoires. L'enterrement,le musée,ou le procès, par exemple. Mais tout va à l'extrême, au delà du vraisemblable et nous détache d'un récit qui se situe dans un espace que nous ne fréquentons pas. EES veut-il nous faire peur ? Veut-il nous faire penser que dans un monde imaginaire où de tels événements ont lieu une issue comme celle qu'il amène serait possible ?

Le résultat, pour moi en tous cas, c'est l'ennui et le désir de trouver bien vite le mot fin que je n'aurais pas attendu si je n'avais pas lu les autres livres de l'auteur.

A oublier.
Editions Le livre de poche No 30152 (2003)- 253 pages