LIVRES ET LECTURES

Pascal Quignard - Le salon du Wurtemberg




Pour recevoir chaque résumé de fiche par e-mail, dès sa publication, allez sur livres-et-lectures.com

Date de la note : 10 juin 2004
Il faut aimer le style discursif et souvent subtil de P. Quignard pour apprécier ce livre écrit en 1986.

L'intrigue, elle, est mince. C'est le détail qui arrête, la description pleine de finesse des êtres et des situations qui séduit. Il faut communier avec cette vision sensible de l'auteur pour trouver matière à son plaisir. J'avoue avoir eu parfois du mal à poursuivre..

Un exemple de ces réflexions qui arrêtent le lecteur attentif : " Je suis un être que tout ce qu'il a vécu hante" (p.281) nous avoue l'auteur. Il est vrai que cette infirmité obsédante détruit tout, l'amour, l'amitié ou même le sens de sa propre vie. Car sans l'oubli de ses haines, de ses peurs ou de ses désirs c'est en effet un enfer qui s'ouvre, sans pardon, sans distance, sans répit. Le roman reflète bien cela en toile de fond.

Citons aussi la relation du narrateur avec une vieille dame originale, aux traits un peu forcés, mais attachante. Une vraie amitié pétrie de respect mais aussi de cette attente fine de l'autre.

Un livre qui ressemble souvent à une oeuvre musicale, une polyphonie littéraire, en sorte, pour amateurs éclairés.
Editions Folio 1928 - (1986) - 433 pages