LIVRES ET LECTURES

François Cheng - Cinq méditations sur la beauté




Pour recevoir chaque résumé de fiche par e-mail, dès sa publication, allez sur livres-et-lectures.com

Alexandre Pouchkine - Eugène Oneguine

livres-et-lectures.net - Date de la note :19 avril 2010

La perspective d'assister prochainement à l'opéra de Tchaikovski m'a convaincu de lire le roman lui-même, dont est tiré le livret. Quel plaisir ! Cette histoire romantique et touchante, traitée dans une langue enjouée et pétillante de jeunesse est une merveille !

Jamais le texte ne prend au sérieux les difficultés de la vie, qu'elles soient le fruit de l'imagination du romancier, ou qu'elles soient les difficultés réelles des Russes au début du 19e s.Un exemple. Au cours d'un voyage vers Moscou un équipage peine sur des routes défoncées. Et Pouchkine :

Si les Lumières bénéfiques
Avaient chez nous un peu de champ,
(Les tablettes philosophiques
L'affirment, d'ici cinq cents ans,
Voire un peu plus), alors, sans doute,
Nous pourrions transformer nos routes..
.

Jamais il ne fait la morale, ne dénonce, ne vitupère. Son esprit joyeux et son verbe léger y suppléent.

C'est sans doute ce contraste entre une forme aérienne et une intrigue grave qui fait la saveur du roman, resté un des piliers de la littérature russe. Son succès me semble résulter de sa parfaite adéquation à une constante du peuple russe, souvent appelée son "âme", qui sait, à la fois, subir un destin sombre et s'enthousiasmer sur la beauté des fleurs, un verre d'alcool à la main, car il faut que la vie continue.

Une très agréable lecture, encore aujourd'hui, favorisée par une traduction en vers octosyllabiques remarquable, d'André Markowicz.

4

Babel 924 (2005) - 380 pages