LIVRES ET LECTURES

Jean d'Ormesson - Une fête en larmes




Pour recevoir chaque résumé de fiche par e-mail, dès sa publication, allez sur livres-et-lectures.com

Jean d'Ormesson - Une fête en larmes
Date de la note : 21 juillet 2008

Une sagesse aimable.

Un très joli titre, plein d'esprit, comme son auteur en fait preuve tout au long de cette autobiographie romancée.

La forme est celle d'une interview menée par une jeune et jolie journaliste. Même si c'est, en fait, l 'interviewé qui mène le débat, et qui nous livre de sa vie, ce qui lui convient. Il en est d'ailleurs parfaitement conscient, s'en amuse, et le roman, semble-t-il, prend souvent le pas sur le rapport circonstancié d'une vie plutôt réussie.

Tout au long de ces 350 pages, J d'0 fait pétiller son charme, sa culture (beaucoup, parfois), sa mémoire (plus ou moins sincère ?), son talent de conteur, sa philosophie pratique et bien rodée de la vie heureuse. Epicure, pas loin. De plus, et c'est un élément séduisant du livre, J d'0 manie à merveille notre langue, dont il ne cesse de dire qu'il pressent la fin proche.

Tout cela nous vaut des traits vifs sur l'histoire, la politique, l'amour, la peinture, les voyages, etc. Quelques portraits aussi, jubilatoires parfois. Pauvre J.P. Sartre... Et aussi des réflexions de belle volée. Une bien agréable promenade, avec parfois des points de vue saisissants et brillants d'intelligence sensible.

Le livre n'évite pas, parfois, des considérations un peu générales sur le monde qui va, ou des percées qui me semblent un peu confuses sur certains sujets, comme le temps. Bien sûr, ce n'est pas un manuel de physique, ni de philosophie ou d'éthique. Encore que ...

Il n'en reste pas moins que c'est, d'un bout à l'autre, un hymne à la vie, laquelle n'est pas une fête sans larmes, mais doit rester une fête quand même. C'est bien de le dire et de le répéter. Cela tranche sur le ton caverneux des prophètes d'apocalypse qui hurlent dans nos bois.

Robert Laffont (2005)- 350 pages