LIVRES ET LECTURES

Juliette Morillot, Dorian Malovic - Evadés de Corée du Nord




Pour recevoir chaque résumé de fiche par e-mail, dès sa publication, allez sur livres-et-lectures.com

Juliette Morillot, Dorian Malovic - Evadés de Corée du Nord
livres-et-lectures.net - Date de la note : 9 février 2013

Ce livre rassemble des interviews de Coréens du Nord, en général évadés et souvent pour la 2 ou 3e fois. Ceux-ci décrivent en mots simples les causes et les conséquences de leurs exils, tout en conservant, en dépit de leur souffrance, la nostalgie de leur patrie. Un livre essentiel pour comprendre ce pays en faillite et agressif.

Les interviews se déroulent directement en Coréen, dans un climat que les auteurs essaient de rendre aussi convivial que possible, en évitant la recherche du sensationnel. C'est difficile, car ce que ces gens relatent est glaçant. Familles divisées de force, camps de travail et de mort, contraintes de corps et d'esprit pour des actes ou des mots que nous jugerions ici anodins.

A cela s'ajoute l'échec économique qui déconsidère l'Etat : les morts par la famine ne se comptent plus, même si les dernières années sont un peu moins cruelles. Les contraintes et les souffrances auraient été sans doute plus tolérables si la prospérité en route leur donnait un sens. L'URSS en est morte ; la Chine semble l'avoir compris.

Alors, des récits d'évasion pour tenter de survivre se succèdent, décrivant les conditions souvent effroyables dans lesquelles elles se déroulent. Et avec un succès aléatoire, Coréens du Nord et Chinois se donnant la main pour les entraver. Sans oublier les charges financières insupportables que ces évasions entraînent pour des gens en survie !

Et pourtant, on ne manque pas d'être frappés par le fait que ces évasions de l'enfer restent des exils, souvent déchirants par la rupture avec famille et amis, mais aussi, plus généralement par la coupure du lien avec le sol natal. Un exil reste ce qu'il est et n'apporte pas toujours la paix. Il suffit de se souvenir des cas, plus proches de nous de Stephan Zweig ou de l'"Ostalgie" des Allemands de l'Est.

Ce livre est surtout un recueil d'instantanés, de tranches de vie et souvent de malheur. Ce n'est ni une analyse politique, ni une tentative de propositions. On appréciera cette modestie à une époque où beaucoup croient avoir reçu la révélation...

La Corée du Sud prend dans le monde, par son courage et son pragmatisme, une place considérable liée à son développement réussi. Souhaitons que le Nord trouve, réunifié ou non, un chemin analogue.

Belfond-Presses de la Cité - 2004 - 330 pages