LIVRES ET LECTURES

Histoire romaine - Marcel Le Glay - Yann Le Bohec - Jean-Louis Voisin




Pour recevoir chaque résumé de fiche par e-mail, dès sa publication, allez sur livres-et-lectures.com

Histoire romaine

Marcel Le Glay - Yann Le Bohec - Jean-Louis Voisin

livres-et-lectures.net - Date de la note : 19 juillet 2011

Le monde romain a été pendant près de 1000 ans la matrice de notre Occident. Son histoire est notre histoire et ce manuel, d'une lecture agréable, permet d'en prendre une vision complète.

Le livre rappelle, à juste titre, combien ce monde romain vit encore en nous : notre langue, nos lois, nos institutions, notre philosophie, etc. Sans négliger tout ce qui, dans notre civilisation, nous caractérise sans que nous en soyons conscients. Nous sommes les lointains rejetons de Cesar, Auguste, Marc-Aurèle, Dioclétien, Hadrien, mais aussi Néron, Elagabale ou Théodose, pour n'en citer que quelques-uns.

Mille ans ( en ne parlant pas de l'Empire byzantin) ! Il est presque incroyable que des institutions, qui ont certes évolué, mais dont la charpente a été stable, aient perduré ainsi. Et ceci, en dépit des coups de bélier que des hommes leur ont donnés, des hommes avides de jouissance et de pouvoir, en lutte entre eux pour ce pouvoir et indifférents à l'avenir de leur civilisation. D'autres, heureusement, avaient une autre carrure et savaient effacer ces errements et rendre à Rome sa puissance.

Il me semble d'ailleurs que l'histoire de Rome nous tend une perche pour comprendre le monde. Que serait-elle devenue sans ces institutions, nombreuses, complexes et évolutives, mais toujours présentes ? Que serait-elle devenue si, au lieu d'institutions politiques organisant la vie de l'empire, Rome avait émergé sous une structure tribale ou clanique, où l'homme est seul et où tout disparaît avec lui ? Cette solidité de Rome fut certes sa force, mais ce fut surtout, à mon avis, son organisation institutionnelle qui garantissait quelque pérennité, au-delà des folies d'hommes remplaçables. Puissent ceux, qui dans le Moyen-Orient de 2011 cherchent une issue à leurs révoltes, se souvenir de cet exemple.

Ce livre est non seulement utile par les faits qu'il rapporte, mais aussi par les pauses fréquentes où il fait un point d'étape sur les changements survenus, dans tous les domaines, de cette civilisation. C'est bien entendu un livre de référence, mais il se lit aussi comme un roman. Une réussite.

Puf (2009) - 587 pages