LIVRES ET LECTURES

Jean-Claude Guillebaud - Sur la route des croisades




Pour recevoir chaque résumé de fiche par e-mail, dès sa publication, allez sur livres-et-lectures.com

Jean-Claude Guillebaud - Sur la route des croisades
livres-et-lectures.net - Date de la note : 6 décembre 2011

L'auteur parcourt le chemin de la première croisade (1096) et tente à la fois de se représenter les péripéties de cette épopée, mais aussi d'en mesurer les traces dans la mémoire locale des personnes et des lieux. Il ne sera pas déçu, en particulier dès qu'il aborde la Turquie.

L'épopée était folle, certes, mais mérite quelques remarques.
D'abord, une certaine prospérité régnait sur l'Europe ( un petit réchauffement climatique ?), cette même prospérité qui a permis de dégager les ressources pour une autre folie : les cathédrales.
Ensuite, une volonté d'expansion, de conquêtes, qu'exprime l'engagement des nobles, qui n'hésitent pas à vendre leurs terres et leurs biens, pour partir, conquérir de nouveaux domaines qu'ils soumettront pour le compte indirect de leur Dieu.
Enfin une espérance de salut dont nous avons un peu de mal à comprendre la frénésie, mais qui, suite aux propos enflammés (Dieu le veut !) d'un pape, Urbain II, va se matérialiser dans une ruée du peuple, avec femmes et enfants, vers l'aide à Byzance et celle aux chrétiens d'Orient, menacés par les Turcs seldjoukides.

Récits de ruses, de combats, de massacres souvent, tant de la part des croisés que de leurs ennemis, un peu surpris et désarçonnés par cette furie barbare. Ils y répondront sans réserve quand ils le pourront. Les restes de ces instants n'ont pas encore disparu et l'auteur nous convie à les découvrir avec lui.

Mais surtout, au prix souvent d'une falsification de l'histoire de part et d'autre, les croisades sont devenues des symboles encore terriblement vivants. Israël est aujourd'hui le croisé à abattre pour un grand nombre de populations du Moyen-Orient. Il est vrai que son comportement y contribue, même si ses ennemis ne sont pas non plus des agneaux, avides de paix... Tout l'Occident en souffre et en particulier ceux qui soutiennent inconditionnellement Israël, sans doute contre son propre intérêt.

Ce remarquable livre d'histoire, vivant, bien documenté, doit être lu par ceux qui veulent comprendre et ne se contentent pas des "vérités" trompeuses qu'enseignent ceux qui "savent" ou les "lois" divines. Il est de plus, agréable à lire, ce qui est une belle plus-value !

Au passage, il convient aussi de relire le très beau livre de Amin Maalouf sur ce sujet, qui apporte un éclairage complémentaire.

4

Arléa (1993) - 250 pages