Graham Greene - Un Américain bien tranquille





Pour recevoir chaque résumé de fiche par e-mail, dès sa publication, allez sur livres-et-lectures.com

Graham Greene - Un Américain bien tranquille

The Quiet American

 

 

Date de la note : 30 avril 2006
Ce roman d'espionnage a été écrit en 1955 et a pour toile de fond les derniers moments de la France au Vietnam. Sans en négliger les qualités, j'avoue ne pas avoir été passionné. C'est aussi l'oeil de celui qui voit qui fait la beauté, je crois ?

Les qualités d'abord. Le personnage central, Pyle, est une réussite. Un naïf, plein de bonnes intentions, pétri de grandes idées mal digérées et théoriques mais qui sème la désolation par ses actes. Un Bush au petit pied et aux moyens limités. Ce genre d'individu n'est pas rare en particulier chez les "intellectuels", et pas seulement américains, encore qu'ils y fleurissent bien.

La même naïveté se retrouve dans la politique des USA qui soutenait contre les communistes et contre la France une "troisième force" faite de bandits et de mercenaires ameutés par l'argent. Quelle vision stratégique ! Merci à GG de le rappeler.

L'intrigue en revanche ne me convainc pas. Un reporter cynique, une viet un peu pute. Bon. Leur sort m'indiffère totalement. L'ennui n'est pas loin...
En tous cas, Margot sera heureuse, ça finit bien !
Editions 10/18 (1955) - 255 pages